dimanche 4 décembre 2011

Le renseignement électronique à l'origine du démantèlement d'un réseau de la CIA au Liban et en Iran...


La revue américaine Time et l’institut Hadson ont indiqué que le démantèlement d'un réseau de la CIA au Liban et en Iran, constitue un coup dur pour le service de renseignement américain. À ce propos, un ancien agent de la CIA au Liban, Robert Baer, a déclaré : « L’agence en question n’a pas fait de commentaire pour l’instant, mais j’ai entendu dire que la CIA a reçu un coup dur et qu’elle tente toujours de comprendre ce qui s’est vraiment passé ». Pour Baer, le coup que la CIA a reçu au Liban en mai dernier, était encore plus sérieux que l’incident iranien, et la CIA évalue toujours les dégâts, un processus qui pourrait nécessiter des années. Le rédacteur des questions de renseignement au quotidien Time a souligné que le Hezbollah a réussi à démasquer les agents américains à travers l’analyse des communications, expliquant qu’il s’agit d’une action de renseignement électronique qui utilise un programme informatique capable de fouiller dans des trillions de Gigabits de données de communications téléphoniques, à la recherche d’appels non habituels, comme une série de courts contacts, et à travers l’analyse des rapports GPS liés aux sociétés de communications téléphoniques.
(La voix de la République islamique d'Iran, le 03-12-2011)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire