mercredi 23 novembre 2011

Au Pakistan, l'autorité de régulation des télécommunications veut censurer les SMS...


Une mesure qui choque et qui menace les libertés au Pakistan : l'autorité de régulation des télécommunications a envoyé une liste d'environ 1 500 mots aux opérateurs de téléphones mobiles. Elle leur demande tout simplement de bloquer les SMS qui contiendraient des mots considérés comme vulgaires, obscènes ou nocifs, parmi ces mots Jésus Christ. C'est une séance peu banale qui s'est déroulée hier à l'assemblée provinciale du Sindh, dans le sud du Pakistan. Salim Khokhar, un député chrétien, déclenche un sit-in pendant les débats. Il proteste contre une liste rédigée par PTA, l'Autorité pakistanaise de régulation des télécommunications. Dans cette liste PTA demande aux opérateurs de téléphones mobiles de bloquer les SMS qui contiennent des mots et des expressions jugés obscènes, 1 500 en tout. Problème : le nom de Jésus Christ figure dans la liste. Inacceptable pour le député de la province qui interpelle ses collègues : Comment souhaitez joyeux Noël à un proche ou célébrer une fête chrétienne dans ces conditions ? Sur internet et dans la presse les Pakistanais fustigent cette initiative au nom de la liberté d'expression. L'autorité de régulation des télécommunications assure que ce n'est qu'un document de travail et que la liste pourrait être réduite à une douzaine de mots. Les chrétiens pakistanais peuvent donc espérer que le nom du messie soit retiré. Après le coup de colère de Salim Khokhar, le ministre de la Justice de la province du Sindh a condamné l'initiative de PTA. Il a affirmé que Jésus était un prophète aux yeux des musulmans.
(Radio Vatican, le 23-11-2011)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire