mercredi 25 mars 2015

Israël aurait espionné les entretiens à huis clos entre l'Iran et les grandes puissances...

Le quotidien américain Wall Street Journal affirme qu'Israël a espionné durant plus d'un an des entretiens à huis clos relatifs aux négociations sur le nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances. Un espionnage qui selon le journal s'inscrivait dans une stratégie plus large du Premier ministre Netanyahu de construire publiquement une opposition à l'accord en misant sur la division entre républicains et démocrates. Des allégations formellement démenties par Israël qui indique que les renseignements collectés l'ont été par d'autres moyens tels la surveillance de leaders iraniens et des informations provenant de responsables européens, notamment français. Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman a lui aussi réfuté les informations publiées par le Wall Street Journal. « Nous avons nos propres renseignements » a-t-il dit. « Les directives sont claires depuis des décennies. Nous n'espionnons pas les États-Unis de manière directe ou indirecte. Il y a assez de participants à ces négociations, les Iraniens inclus ».
(Kol Israël, le 24-03-2015)

Le Wall Street Journal affirme qu'Israël aurait durant plus d'un an espionné les discussions des grandes puissances et en particulier des États-Unis avec l'Iran sur son programme nucléaire. Les informations recueillies auraient ensuite été transmises à des membres du Congrès pour les convaincre de bloquer l'accord négocié par le chef de la Maison-Blanche. « Impossible. Cela fait des décennies qu'Israël n'espionne plus les États-Unis. Quelqu'un cherche à nous diviser et à jeter de l'huile sur le feu », a assuré le ministre israélien de la Défense.
(Médi-1, le 25-03-2015)

Le président républicain de la chambre des représentants américaine John Boehner a dit mardi n'être pas au courant d'informations confidentielles éventuellement transmises par Israël à des élus du Congrès sur les négociations nucléaires avec l'Iran. Le Wall Street Journal a rapporté mardi qu'Israël avait espionné des pourparlers internationaux entre le groupe 5 + 1 et l'Iran citant des sources américaines. Des dirigeants israéliens ont immédiatement démenti avoir espionné les USA. « Franchement, je suis un peu choqué car aucune information ne m'a été révélée » a déclaré John Boehner. « Je suis choqué par le fait que l'article indique que des informations ont été transmises par les Israéliens à des élus du Congrès. Je ne suis pas du tout au courant de tout cela » a-t-il insisté.
(Radio Sputnik, le 25-03-2015)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire