lundi 9 mai 2011

La communication téléphonique qui a causé la perte d'Oussama Ben Laden


Ce n'était un secret pour personne Oussama Ben Laden avait totalement proscrit les moyens modernes de communication tels que téléphones mobiles ou satellitaires, internet et autres systèmes radioélectriques. Tout cela pour déjouer le système d'écoute planétaire opéré par les États-Unis et leurs alliés. D'ailleurs ce fut un des indices qui ne fit que renforcer les interrogations des services de renseignement américains lorsqu'il découvrirent que le complexe d'Abbottabad ne disposait d'aucune ligne téléphonique, pas plus que de connexion internet. Et pourtant, selon des sources proches des services de renseignement s'exprimant sous couvert d'anonymat dans la presse d'outre-atlantique, c'est une communication téléphonique qui serait à l'origine de la perte de Ben Laden.

Selon certaines informations, l'année dernière, un appel téléphonique destiné à Abou Ahmed Al-Kuwaiti, connu des services de renseignement comme étant un des messagers de confiance employé par le chef d'Al-Qaïda, a mené les Américains à s'intéresser à la résidence d'Abbottabad.
En fait cette communication ne comportait pas d'informations véritablement confidentielles. Cependant l'attention des analystes fut attirée. L'ami d'Al-Kuwaiti demanda à celui-ci où il se trouvait maintenant. Al-Kuwaiti répondit qu'il était retourné « auprès des gens avec qui il était auparavant ». Cette phrase fut suivie d'un silence estimé plus long que la normale. Connaissant la proximité d'Al-Kuwaiti avec Ben Laden, les services américains estimèrent qu'il pouvait se trouver avec le chef d'Al-Qaïda lui-même.
À partir de ce moment tous les moyens humains et techniques de surveillance furent employés afin de suivre le moindre geste d'Al-Kuwaiti. C'est ainsi que fut découverte la résidence d'Abbottabad.
Parmi les indices relevés lors de cette longue surveillance, il fut établi que pour utiliser leurs téléphones portables, les habitants de la résidence s'éloignaient à au minimum 90 minutes de route d'Abbottabad. Ceci afin de déjouer toute tentative de localisation des services d'interception.
Après de longs mois de surveillance intensive et d'analyses, les autorités américaines furent convaincues que le chef d'Al-Qaïda se cachait à Abbottabad. Barack Obama donna l'ordre d'intervenir.
C'est donc bien encore une fois un renseignement technique qui est à l'origine de cette opération...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire